OBJECTIFS.

Par leur formation,  leur expérience, leur contact avec la réalité du terrain, leur faculté de recul, de réflexion et d’analyse, les assistants sociaux sont des experts dans la connaissance et le traitement des problématiques sociales et sont, par là même, capables de donner un avis quant aux politiques sociales développées tant au niveau local, que régional et fédéral.
Par ailleurs, l’existence d’un certain mal-être, de stress, d’insatisfaction et de frustration vécues dans la pratique du travail social, pour des raisons institutionnelles, politiques et/ou autres, par un certain nombre d’assistants sociaux de CPAS, rend opportun le fait de pouvoir aider ceux-ci dans l’exercice de leur profession.
C’est ainsi que la FéWASC s’est fixée plusieurs axes d’action :
Tout d’abord : échanger.  La fédération se veut un lieu de partage et de réflexion sur la pratique professionnelle.
Ensuite : soutenir : la fédération veut être un lieu d’écoute et de réflexion sur des difficultés et/ou problèmes vécus par les AS dans leur quotidien professionnel.  Mais, attention, elle ne veut, en aucun cas, être uniquement un réceptacle de plaintes. 
Les solutions dégagées doivent donc  être conçues de façon positive et constructive, et n’induisent pas l’intervention directe de la fédération à l’intérieur des institutions éventuellement concernées.
Troisièmement : informer : la fédération souhaite être un lieu où les AS peuvent recevoir et échanger des informations quant à l’application des législations en vigueur dans les CPAS et la déontologie professionnelle mais elle souhaite aussi informer les responsables politiques et administratifs ainsi que les travailleurs sociaux travaillant dans les autres secteurs, de ce qu’est le travail social en CPAS, de ce que sont les compétences des assistants sociaux qui y évoluent.
En mettant en avant la qualité du travail de ces derniers, notre espoir est d’ainsi  pouvoir améliorer l’image des services sociaux de CPAS et de corriger les aprioris existants.
Enfin, quatrième et dernier axe d’action : relayer : nous souhaitons pouvoir transmettre avis et propositions sur les matières concernant les CPAS aux différents niveaux de pouvoirs politiques.
De façon transversale, la FéWASC veut atteindre ces objectifs dans un esprit positif, constructif et de collaboration avec tous les acteurs opérant en CPAS, ceci en respect des règles légales en vigueur dans nos institutions.
Ce qui n’exclut évidemment pas la critique et la remise en question.
La FéWASC ne remplace pas les syndicats qui ont leur fonctionnement propre et veut se préserver de tout réflexe corporatiste.
De façon générale, nous voulons que l’assistant social en CPAS, qu’il soit généraliste ou spécialisé, puisse exercer son travail de façon optimale et satisfaisante tant pour les personnes concernées par son travail que pour lui,  afin de remplir ses missions légales correctement, missions elles-mêmes au service des missions générales de l’institution qui l’emploie.
Nous voulons que l’assistant social puisse avoir des conditions correctes et normales de travail pour pouvoir exercer son métier dans le respect de la déontologie, des pratiques de travail social avec l’objectif prioritaire qu’est le service à l’usager.